lune érythréenne

La lune s’est levée sur l’Erythrée.

J’ai du noir sur mes mains. Du rouge dans ma tête.

J’écoute chanter Faytinga. Avec la nuit pour seul instrument, sa voix cristalline monte frémit et se perd dans un fouillis d’étoiles.

Pour elle je cherche un prénom d’ocre et de sable mêlés.

Pour elle je peindrai les hauts plateaux d’Asmara.

Et l’oiseau qui s’est posé sur son épaule.

 

                                                                                              Jean-loup Chastres

                                                               Pour accompagner ma toile  “Lune Erythréenne”